La politique sociale et familiale

    Ajouter à mon bloc-notes

  • Imprimer la page

L’ambition de la municipalité est de décliner une politique familiale ajustée afin d’assurer un développement de la qualité de vie de tous les Riomois.

La démarche s’appuie sur l’analyse des besoins sociaux réalisés en 2012, sur le territoire.

Les actions se déclinent sous cinq grands axes :

La famille

Riom affiche un des chiffres les plus élevés dans le Puy-de-Dôme quant au nombre de familles monoparentales (parmi les allocataires de la CAF en 2015, 756 allocataires sont une famille monoparentale sur 3673 allocataires au total).

La municipalité se donne comme priorité le soutien à la parentalité auprès des familles fragilisées en développant des actions visant à :

  • Favoriser l’accès au logement et aux droits
  • Mobiliser les compétences parentales en s’appuyant sur l’accompagnement des jeunes
  • Mettre en synergie les réponses existantes, et notamment avec les centres sociaux et la CAF

La jeunesse

L’action sociale est un des axes de la politique jeunesse et inscrit son intervention dans la complémentarité.

Une minorité de jeunes éprouve malheureusement une grande détresse. Les difficultés rencontrées sont parfois si grandes qu'elles nuisent au développement de ces jeunes et à leur capacité de prendre leur place dans la société. Souhaitant les encourager vers des initiatives solidaires, l’action sociale a mis en place la BPJ (Bourse à Projets Jeunes) afin de les accompagner dans cette voie.

De plus, parmi les sujets à résoudre, il est à noter que les relations parents/enfants complexes, les difficultés d'adaptation liées aux ruptures familiales peuvent engendrer comportements violents et agressifs, toxicomanie, addictions, échecs ou encore décrochage scolaire. La municipalité souhaite développer des réponses quant à la prévention de ces difficultés en lien avec l’éducation nationale : parcours de prévention, mesures de responsabilisation.

Les personnes âgées

Elles sont confrontées à des problématiques sociales majeures telles que le logement, les soins, la dépendance  et l’isolement.  Pour ces personnes, le sentiment de solitude ne correspond pas toujours à l'absence de proches. L'isolement est plutôt lié à un sentiment d'incompréhension et de manque d'écoute à leur égard. Sans négliger une veille active sur les autres points, en collaboration avec Riom Communauté, les élus riomois ont choisi de mener une opération de lutte contre l'isolement : le réseau  "Solid'R Senior".

Dans le cadre de ce dispositif, des visites à domicile ont été mises en place avec l’association « les petits frères des pauvres » et des lycéens volontaires. Les travailleurs sociaux organisent différentes activités visant à rompre le sentiment d'isolement repéré éventuellement à l’issue d’une veille à laquelle sont associés les Riomois, les commerçants et les services de la ville concernés.

Une première démarche réalisée lors de la semaine bleue 2015 a permis de repérer le besoin de réponses aux aidants familiaux. Cette piste de réflexion est un des axes de travail qu’il conviendra de développer.

Les personnes en situation de handicap

Outre les préjugés, les personnes en situation de handicap sont confrontées à des problèmes de soins, d'accompagnement, d'éducation, de formation et d'accessibilité. La commune veut continuer à améliorer l'accessibilité de son espace public et rendre la vie à Riom plus agréable pour les personnes en situation de handicap. Ainsi, l’accueil du CCAS a été modifié dans son ensemble et est accessible à tous. Des kits à destination de personnes en situation de handicap visuel sont distribués gratuitement. La mobilisation continue et les élus restent à l’écoute des personnes en situation de handicap.

L’exclusion

L'exclusion sociale est la marginalisation, la mise à l'écart d'une personne ou d'un groupe en raison d'un trop grand éloignement avec le mode de vie dominant dans la société. Ce processus peut être volontaire ou subi.

De nos jours, cela inclut une frange de personnes âgées, de personnes sans domicile fixe ou d'autres minorités. Elle traduit une incapacité à donner un sens au quotidien, mais également à créer des conditions favorables de liaison entre la société et les Hommes.

La municipalité  consciente de cette situation porte une attention particulière sur certains critères liés à cette fragilité. En partenariat avec les organismes, en lien avec les familles, les associations caritatives, les élus souhaitent mettre en place une épicerie solidaire. L’offre alimentaire n’est que le prétexte d’une action solidaire plus vaste.

Les épiceries sont des lieux d’accueil dynamiques, d’échanges, d’écoute, pouvant permettre aux personnes de retrouver l’estime d’elles-mêmes et l’envie de retrouver une vie sociale mais aussi de prendre conscience de leurs valeurs et de leurs compétences.

Afin d’améliorer l’accès aux droits de ces personnes, différents outils ont été mis en place tant pour le logement (sous location et logement temporaire) que concernant la dématérialisation des démarches administratives (mise à disposition d’un espace informatique ouvert à tous).

Situation

Centre Communal d'Action Sociale

15 rue du Docteur Ducher
63200 RIOM

04 73 33 49 00

04 73 33 49 10

accueil.ccas@ville-riom.fr

Restons en contact