Sacs à chaussons

    Ajouter à mon bloc-notes

  • Imprimer la page

Afin de mobiliser sa jeunesse sur une logique partenariale, la Ville de Riom a lancé un défi aux lycéens de Marie-Laurencin.

Leur mission ? Créer des sacs à chaussons pour les élèves de l’école Maurice-Genest maternelle !

Etape 1 : Visite des locaux de Maurice GENEST

Afin de s'imprégner des locaux, les élèves de Marie Laurencin sont venus visiter l'école. Ils ont pu ainsi découvrir, le nombre de classes, les matériaux utilisés, les couleurs... tant d'éléments qui allaient les aider à définir leur projet. 

Etape 2 : Réflexion et réalisation de prototypes

Les élèves repartis en groupe ont réfléchi à un projet de sac à chaussons respectant :les contraintes définies par la Ville et l'école (taille des sacs, sacs adaptés à la motricité des enfants, sacs lavables, coût, ...). Ils ont fait le choix de tissu, de forme, de fermoir... et ont réalisé des prototypes.

Etape 3 : Oraux de présentation

Chaque groupe a présenté son prototype devant un jury. Les élèves ont ainsi expliqué leurs choix devant leurs professeurs et leurs camarades.

Etape 4 : Fabrication

Une fois le prototype le plus adapté choisi, les élèves ont pu démarrer la phase de production. Aidés des élèves de la classe de première, ils ont fabriqué 150 sacs à chaussons.

Etape 5 : Livraison

Les élèves de Marie Laurencin sont venus découvrir leur travail in vivo à l'école Maurice Genest maternelle. Ce fut l'occasion d'un temps d'échange où les enfants ont été ravis de rencontrer "les fabricants" de leurs sacs à chaussons. Plaisir partagé par les élèves qui ont pu lire la joie sur les visages de leurs petits "clients".

Une expérience très enrichissante !

« On a passé beaucoup de temps à faire des recherches pour créer un prototype qui répondait au cahier des charges. On avait un budget à respecter, c’était du sérieux, avec un vrai client et de vraies attentes. C’est la première fois qu’on travaillait dans cette configuration, c’est clair que ça nous a apportés de nouvelles compétences. On a dû assurer chaque étape, de la conception à la réalisation, en passant par le choix des matériaux. Il a fallu se répartir les tâches et créer des groupes de travail. C’était vraiment en condition réelle ! » Manon

« On s’est réparti en 8 groupes de 4. Là aussi c’était la première fois qu’on travaillait comme ça. On a appris à bosser en équipe, avec chacun son rôle. Tout ça a abouti à 8 prototypes dont 2 ont été choisis par nos profs et présentés aux équipes de Maurice-Genest. Ensuite, il a fallu faire des modifications sur le modèle retenu, pour qu’il soit bien adapté à l’âge des enfants. Une fois que tout était ok, on a lancé la conception en chaîne. » Mina

« Toute notre classe était mobilisée mais il a fallu aller plus loin ! On devait réaliser 170 sacs à chausson. Seules on ne pouvait pas donc d’autres classes se sont jointes à nous. On a tenu les délais et même s’il a fallu réajuster le montage de certains sacs avant de les livrer, ça s’est plutôt bien passé. Ce projet nous a vraiment apporté une nouvelle expérience. Faire face à un vrai client, ça change tout. Et puis c’est pour les enfants donc même si c’est du boulot, au final tout le monde est content !» Camille

Restons en contact